Joël Fernandez : "On a les meilleurs éducateurs"

Depuis 2010, il s'investit corps et âme pour l'AS Lattes. Joël Fernandez est un président fier de son club, de ses éducateurs et de tous les adhérents. Présentation, orientation, objectifs, il dévoile les contours de la nouvelle saison.


Rédigé le Jeudi 12 Septembre 2019 à 08:51 | Lu 923 commentaire(s)



Président, tout d'abord, pouvez-vous vous présenter ?
J'ai 47 ans, père de deux garçons. Les deux ont joué à l'AS Lattes. Je suis gérant d'entreprise qui s'appelle ACM Communication.  Je suis arrivé au club en 2010 sur la demande de l'ancien président, Éric Chaveroche. J'ai pris le poste de vice-président et responsable marketing et partenariat. Maintenant, je pars sur ma quatrième année en tant que président du club. J'habite à Lattes. 

Dans quelle circonstance votre arrivée s'est-elle déroulée ?
On a eu comme objectif de redresser le club car il était en énorme difficulté financière. J'ai repris le club alors qu'il avait plus de 160.000 euros de dettes. On a mis plus de cinq ans à redresser le club financièrement. Et maintenant, nous avons d'autres objectifs qui sont sportifs mais aussi d'éducation à travers le club. Nous avons mis en place des partenariats avec un lycée et un collège pour bénéficier des horaires aménagés afin que chaque jeune puisse à la fois étudier et à la fois pratiquer un bon niveau de football. Quand je suis arrivé, on a mis en place également les féminines car il y en avait pas. On développe le sport féminin à Lattes. 

Aujourd'hui, vers quelle orientation se dirige le club de l'AS Lattes ?
Notre but, bien évidemment, c'est d'abord l'apprentissage du football, mais aussi des règles de vie. On a créé un premier logo "L'attitude sportive" qui reprend celui de la Ville et du club. Le sport passe l'éducation, c'est un vecteur de partage et surtout d'éducation. Ça nous tient énormément à coeur.  L'idée est de passer certains messages aux enfants au niveau des règles de vie. Le sport, c'est un peu l'école de la vie. Les engagements au niveau de la scolarité, c'est une énorme réussite. Au collège, nous comptons trois classes : 6e, 5e et 4e. Il ne reste plus que les 3es à créer l'année prochaine. Au lycée, nous avons les secondes, premières et terminales. 
Au niveau des événements, on va relancer les stages, les tournois. 

En tant que président d'un club formateur, aviez-vous des objectifs sportifs ? 
On a connu de belles réussites. On a gagné plusieurs fois la coupe de l'Hérault. On a nos équipes de Ligue qui gravitent toujours autour du podium que ce soit de nos U14 à nos seniors. On a un objectif que l'on n'a pas atteint encore, c'est la montée de nos seniors en National 3. C'est compliqué, car cela demande beaucoup d'argent et on a décidé à Lattes de ne plus investir autant que les années précédentes. Nous avons que des primes de match et des primes d'assiduité. Même si c'est difficile, on arrive toujours à attirer des joueurs avec un projet qui tient la route et dans l'accompagnement au niveau de la recherche d'emploi. On essaie d'accompagner le plus possible les joueurs. 


 

"On est très déçus"

Un mot sur vos éducateurs qui s'investissent au quotidien ?
Pour moi, en tant que président, on a les meilleurs entraîneurs, éducateurs de la grande métropole de Montpellier. On a vraiment des éducateurs de qualité et cela se traduit par la gestion d'un groupe et des entraînements de qualité. Nos équipes de jeunes sont très bonnes, on est reconnu là-dessus. On a eu la chance d'avoir pu goûter pendant deux années aux U17 Nationaux et aux U19 Nationaux. C'est dommage de n'avoir pu se maintenir à ce niveau-là mais il faut prendre en compte plein de paramètres. C'est difficile pour un club amateur de se maintenir au milieu des clubs pros, car nous n'avons pas les mêmes aides, les mêmes conditions de recrutement, etc. On est très fiers d'avoir participé à ce niveau. On est reconnu pour la qualité de nos équipes mais aussi pour la bonne tenue de nos jeunes. 

Aves le nouveau règlement de la FFF, certaines équipes se retrouvent à jouer en Régional 2...
On est très déçus des décisions qui ont été prises que ce soit par la Ligue Occitanie ou la Fédération française de football sur le reclassement de nos U17 Nationaux en U18 R2 et de nos U13 qui évoluent cette année en U14 R2. C'est hallucinant qu'ils aient oublié ceux qui descendent des U17 Nationaux. Ils se retrouvent à jouer en U18 R2.... C'est vraiment pas leur place. Ils avaient la possibilité de pouvoir jouer le podium en R1 et là ils évoluent en R2... C'est un scandale. Justement, le but est de faire remonter ces équipes rapidement au plus haut niveau. On va continuer à bien travailler également avec nos excellents éducateurs, que ce soit en U15 ou en U16. Dans le jeu à 11, nous avons vraiment de bons éducateurs. Au niveau de l'école de football, ça prend forme. Nous sommes contents d'accueillir Jean-Vincent Vives, le nouveau responsable qui arrive de l'US Créteil. 

Un dernier mot, président ?
Je compte sur tous les adhérents, joueurs, éducateurs pour porter haut les couleurs de l'AS Lattes, de bien respecter notre logo "L'attitude sportive" pour que le comité directeur puisse trouver les ressources décisives pour la continuité de ce club au plus haut niveau de la région Occitanie. On veut être une référence sur toute la région.