Sofiane Soudani : "Je suis fier de représenter les couleurs de l'AS Lattes"


Rédigé le Mercredi 27 Novembre 2019 à 09:51 | Lu 364 commentaire(s)


Il est arrivé de l'ASPTT Montpellier cet été. Sofiane Soudani est un jeune éducateur en charge du groupe U18 avec Ulrich Hays. Avec une dose d'ambition sportive et personnelle, il se confie sur ses quatre premiers mois et les objectifs avec les U18, sa formation BEF qu'il est en train de passer...


Sofiane, tu viens d'arriver cette année, raconte nous ton parcours et pourquoi tu as signé à l'AS Lattes ?
Avant de signer à l’AS Lattes, j’ai exercé pendant 3 ans au club de l’ASPTT Montpellier, un club familial où il est bon de faire ses armes. J’ai pu y côtoyer de bons éducateurs qui m’ont apporté sportivement et humainement. L’envie de sortir de ma zone de confort et d’exercer dans un club de niveau supérieur s’est vite fait sentir pour ma progression en tant qu’éducateur. Et c’est tout naturellement que je me suis tourné vers le club de l’AS Lattes, club tremplin avant le niveau professionnel et réputé comme étant l’un des meilleurs clubs de la région.

Ton intégration au club s'est bien passée ? 
J’ai été très bien accueilli par l’ensemble du club, notamment par le responsable technique, Pierre Busquets, avec qui j’avais eu des échanges pour intégrer le club un an auparavant afin d’encadrer l’équipe U19. Mon intégration s’est faite rapidement au sein du club et dans de très bonnes conditions.

Tu es avec les U18, comment se passe le binôme avec Ulrich ?
Notre binôme est complémentaire et nous avons la même vision du football. Depuis 6 ans, j’ai assisté à un grand nombre de ses matchs à travers plusieurs catégories, où j’ai pu découvrir ses qualités d’éducateur. Nous sommes souvent sur la même longueur d’onde sur les choix pour maintenir le groupe dans un contexte sain et compétitif afin de les voir progresser.

Comment juges-tu le début de saison de ton groupe ?
D’un point de vue comptable, le début de saison est bon parce qu’on est premier de notre championnat, avec 5 victoires et une défaite. Sur le plan sportif, il y a encore une marge de progression. Le groupe est volontaire, bon nombre d’entre eux sont revanchards et ont un certain traumatisme dû à leur rétrogradation du championnat U17 Nationaux. Cela en fait un bon groupe motivé pour atteindre les objectifs du club.

Quel est l'objectif cette année ?
L’objectif est d’atteindre pour cette catégorie, le plus haut niveau régional. Nous allons donc continuer à travailler en toute humilité et prendre match après match car c’est un championnat difficile avec de belles équipes. L’objectif aussi cette année et de promouvoir des jeunes avec les équipes seniors, quelques-uns (2002-2003) s’entraînent avec le groupe R1 de Greg Scaffa, et ont pu gratter leurs premières minutes de jeu et ça, c’est une fierté pour nous, les éducateurs. Ce qui prouve que le travail est bien effectué au sein des catégories jeunes car nous sommes vraiment axés sur la formation.

Tu passes également le BEF, raconte-nous comment ça se passe ?
Je suis très content de suivre cette formation du BEF qui représente le socle de la professionnalisation. Elle se déroule au pôle espoir de Castelmaurou, prés de Toulouse et s’étale sur 6 semaines de formation pratique sur place et tout au long de l’année avec de nombreux rendus de devoirs. Dans le cadre de cette formation, j’ai la chance de côtoyer des formateurs de haut niveau qui enseignent l’excellence de l’entrainement et la maîtrise méthodologique. Je suis dans une promotion top qui est composée de 27 stagiaires dont des joueurs professionnels, des anciens pros ainsi que des éducateurs exerçant dans des clubs professionnels tels que MHSC, TFC, Nîmes Olympique. C’est bénéfique et constructif et j’apprends beaucoup de leurs parcours et expériences. Cette formation exige un travail rigoureux et régulier tout au long de l’année tant au sein du club que dans les rendus de devoirs mis en ligne sur une plateforme informatique, suivis et évalués par les formateurs. Aussi, elle comprend la mise en place d’un projet sportif et des visites du maître de stage et du tuteur en club. Cette formation demande une grande disponibilité et m’impose une organisation alliant vie professionnelle, vie familiale, entraînements et formation. C’est le prix à payer pour aboutir à mon projet.

Justement, quel est ton projet dans le football ?
Oui j’ai un projet, ou plutôt un souhait… Premièrement, je souhaite obtenir le BEF, enfin, que toute la promo 2019/2020 l’obtienne car nous sommes tous investis et méritants. Après, quand je regarde mon parcours, chaque année, il y a une progression, il est en constante évolution et je souhaite donc conserver cette ligne conductrice tout en continuant à vivre des émotions fortes que me procure le football.

Pour finir, un dernier mot sur l'AS Lattes ?
Je suis fier d’avoir intégré le club et de représenter les couleurs de l’AS Lattes. J’espère que l’équipe seniors va accéder à la Nationale 3, que les U18 se retrouveront au niveau R1 et que toutes les autres catégories restent au plus haut niveau régional, même si la route est encore longue… C’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens !