Yoann Vincent : "C'est toujours une joie de les retrouver"


Rédigé le Jeudi 7 Novembre 2019 à 11:19 | Lu 271 commentaire(s)


Éducateur des U16 évoluant en Régional 1, Yoann Vincent se prend au jeu des questions. Passionné et dévoué à l'AS Lattes, il évoque le début de saison ainsi que les spécificités de la catégorie U16.


Yoann, peux-tu nous décrire ton groupe et le fonctionnement de la catégorie ? 
C'est un groupe qui reste dans la continuité de la saison dernière. Le noyau est le même, nous avons recruté pour pallier le départ des joueurs partis en club pro et apporter une concurrence plus importante. Ce groupe vit très bien, chacun s'y sent à l'aise dedans. C'est toujours une joie de les retrouver. Nous sommes une sorte de seconde famille puisque nous nous retrouvons 5 voir 6 jours à la semaine. Il est donc important de bien s'entendre et surtout qu'ils puissent tous s'exprimer. 
Concernant le fonctionnement, nous avons un travail en commun avec les trois équipes (U16 R1 - U16 R2 et U15 R1). Il est important d'avoir cette relation. Aucune barrière n'est mise entre les équipes. Il est évident que les trois équipes ont leur groupe respectif mais ils restent évolutifs au fur et à mesure des semaines suite aux performances, comportement et assiduité des joueurs. Les U16 bénéficient de 4 entraînements par semaine pour ceux scolarisés au lycée Mermoz et 3 séances pour les autres.

Comment se passe ton début de saison ? 
Nous avons plutôt réalisé une bonne préparation estivale. Cependant, nous ne pouvons pas rester satisfaits sur le plan comptable en championnat. Nous avons pris 6 points sur 12 possibles. Ce n'est pas assez, nous devons exiger plus. Sur le contenu proposé en match, cela reste cohérent mais nous devons maintenant rester régulier. Nous connaissons nos axes d'améliorations ! 

Quelles sont les spécificités de cette catégorie U16 ?
Au sein de cette catégorie U16, nous affrontons les meilleurs clubs de la région sur le secteur Languedoc-Roussillon. Aucun match n'est facile, ce sont des matchs enrichissants à jouer pour la formation de nos joueurs. Nous pouvons faire jouer des U15 avec nous, ce qui est déjà le cas. Il n'y a pas de cadeau offert aux U16. Si nous estimons qu'un U15 peut jouer, alors nous le faisons jouer. Chacun doit y gagner et confirmer sa place chaque semaine. Cela reste également une année vivante pour nos joueurs qui découvrent les horaires aménagés avec le lycée Mermoz et l'avantage d'effectuer deux séances par semaine les après-midis. Enfin, notre objectif est de préparer nos joueurs pour les saisons post-formation, puisque dans trois ou quatre ans, qui sait, certains seront dans le groupe première. C'est ce que je leur souhaite !   

En tant qu'éducateur, comment tu te décrierais ?
Je suis "apparemment" strict avec eux. J'estime qu'il faut l'être mais savoir aussi relâcher, trouver le juste milieu permettant toujours la clairvoyance des rôles de chacun. Je les pousse à la réflexion, cherche à ce que les solutions viennent d'eux-mêmes. L'expérience m'a montré qu'il faut être proche d'eux également, pouvoir échanger, les rassurer, leur donner pleine confiance. Mais nous sommes dans un âge où ils doivent prendre leurs responsabilités que ce soit sur et en dehors du terrain. Il m'arrive dans la semaine préparant un match, de communiquer avec quelques joueurs afin d'avoir leur ressenti sur le plan de jeu que je veux mettre en place. Je ne reste pas figé sur mes idées. En tant qu'éducateur, je reste un grand passionné par cette facette, de tout faire pour les aider dans leur formation et qu'ils restent avant tout épanouis.